• David Lorion

Mon intervention lors de l’audition de M. Sébastien Lecornu, Ministre des Outre-mer

Cette année, le budget pour l’Outre-mer s’élève à 2,43 Milliards d’euro. Il est en légère augmentation de 2,5 % en crédit de paiement par rapport à l’année précédente. Néanmoins, je m’interroge sur sa capacité à améliorer réellement les conditions de vie en Outre-mer notamment en matière de logement. Dans ce secteur, la situation demeure toujours particulièrement tendue : 80 % de la population est éligible au logement social (contre 66 % en métropole) alors que 15 % seulement y réside effectivement et que plus de 62 000 demandes étaient en instance. Ces chiffres montrent que de nombreuses familles doivent se loger avec un niveau de loyer bien au-dessus de leur capacité de paiement et que dans de nombreux quartiers l’insalubrité reste encore très importante. Pour le nouveau PLOM 2020 à 2022, Il convient de mieux territorialiser en impliquant plus directement les communes et les EPCI dans la cadre de la politique du Logement. Il faut repenser profondément les nombreux dispositifs d’intervention dont dispose la puissance publique. Ils doivent être recentrés à partir de la réalité des situations locales et des besoins des populations. La politique du logement ne peut plus être le parent pauvre des missions budgétaires en Outre-mer. Sur cette question, un engagement beaucoup plus volontariste du Gouvernement s’avérera indispensable lors de l’examen du futur projet de loi de finances en octobre prochain.