• David Lorion

Merci aux apiculteurs !

Les votes des nombreux députés impliqués dans ce combat n'ont pas suffi, nous avons perdu le vote face au retour des néonicotinoïdes (en principe pour 3 ans et que sur la betterave). Mais nous avons gagné la bataille des consciences. Les groupes politiques se fissurent sur les questions environnementales et aucun gouvernement ne peut imposer ses lois durablement si nous sommes assez nombreux pour s'opposer à une décision néfaste pour l'environnement. La lettre du Président des Apiculteurs M. Francois PAYET est très instructive et nous montre combien nous devons rester viligants !