• David Lorion

Hôpital : oui au référendum d'initiative partagée

L’hôpital public est un bien commun par excellence pour la santé de tous et il est bien normal que nous soyons nombreux sur tous les bancs de l'Assemblée à le défendre.

Notre volonté commune est de voir garantir par l’Etat le principe républicain du droit universel à la santé. Nous demandons que tous les territoires puissent avoir un égal accès aux soins, les plus défavorisés comme les plus éloignés notamment l'Outre-mer que j’ai l’honneur de représenter.

L’égalité d’accès aux soins passe par le maintien au sein de l’hôpital public d’une médecine de qualité pour tous les patients quelle que soit leur pathologie. La logique comptable actuelle est trop souvent la justification de démantèlements et la fermeture de services sans tenir compte du principe d’universalité d’accès aux soins.


J’ai pu encore le dénoncer à La Réunion avec la fermeture des services d’urologie au CHU Nord et de chirurgie infantile dans le Sud.


Sur la question aussi essentielle de la politique de santé, nous devons soutenir l'initiative d’un référendum d’initiative partagée garantissant cet accès universel de qualité de l'hôpital public.

Le projet de loi référendaire est l’occasion de demander une véritable évolution dans le financement du système hospitalier public afin d’avoir sur tous nos territoires une haute qualité de formation du personnel, des traitements et des moyens matériels performants ainsi qu’un enseignement et une recherche universitaire de pointe. Face au déficit chronique, le Gouvernement avait promis de faire évoluer le coefficient géographique outre-mer hors rien n'a changé depuis plusieurs années.


Je signe aujourd'hui en faveur de ce référendum d’initiative partagée pour défendre et garantir un grand hôpital public et j'appelle mes compatriotes d'en faire autant.


David lorion