• David Lorion

ARCEP : attribution des fréquences 4G et 5G à La Réunion

Nous avons défendu auprès de la présidente de l'ARCEP la prise en compte des entreprises locales et les spécificités outre-mer face aux géants de la communication.


Avec la sénatrice Nassimah DINDAR et le député Philippe NAILLET, nous avons expliqué que le lancement des procédures avec le cahier des charges actuels risque d'éliminer un des acteurs locaux. C'est de la responsabilité du gouvernement de maintenir une concurrence saine et proportionnée pour éviter que notre marché insulaire soit dominé seulement par quelques multinationales en excluant les entreprises locales.